pedagogie 89
Accueil  >  Accompagnement des élèves > Accueillir un élève nouvel arrivant allophone

Rubrique Nouveaux arrivants et enfants du voyage

Accueillir un élève nouvel arrivant allophone

Le 6 juin 2016

Vous recevez dans votre école un élève nouvellement arrivé en France. Vous allez l’accueillir et l’orienter dans sa scolarité.

Un document d’aide à l’accueil des élèves nouveaux arrivants allophones :

Comment procéder dans l’intérêt de l’élève ?

Prendre contact immédiatement, dès que vous avez l’information de l’inscription dans votre école d’un nouvel arrivant avec Catherine Darenne, coordination départementale pour les nouveaux arrivants et enfants du voyage.
- Tél. 03 86 34 32 45 (sauf le mardi et le vendredi)
- Mél. ce.casnav89@ac-dijon.fr
- Courrier Coordination départementale pour la scolarisation des nouveaux arrivants et enfants du voyage – Ecole maternelle André Gendre,allée du Bois Dieu – AVALLON 89200.
Lorsque vous nous contactez, vous munir des coordonnées de l’enfant (nom, prénom, date de naissance, pays d’origine) afin de nous les communiquer.

Pourquoi ?

Parce que nous allons prendre rendez-vous avec vous et l’enfant immédiatement pour le positionner et vous aider à le scolariser dans la classe répondant à ses besoins.

Qui évaluera l’élève ?

Si votre école dépend d’un secteur couvert par un intervenant de français langue seconde, c’est lui qui évaluera l’élève. Au 01/09/2015 :
- le secteur de Sens est couvert par Dominique Pommier
- le secteur de Migennes, Joigny, Auxerre est couvert par Sandrine Jund
- le secteur d’Auxerre est couvert par Gilles Tournayre
- le secteur de St-Florentin Tonnerre Vergigny est couvert par Geneviève Besnier
- le secteur Sud Yonne Avallon est couvert par Catherine Darenne

Au cas où les intervenants de français langue seconde seraient indisponibles, Catherine Darenne assurera ces évaluations.

« Les résultats de ces évaluations permettront d’élaborer des réponses pédagogiques les mieux adaptées au profil de chacun d’entre eux. Une certaine souplesse s’impose en matière d’appréciation des années de retard, en regard des compétences mises en jeu et des efforts consentis. Un retard d’un an, voire de deux ans, chez certains élèves ne constitue pas un obstacle dans un cursus de scolarité longue. »
Circulaire n° 2012-141 du 2-10-2012in B.O du 11/10/2012

Que veut-on savoir ?

- si l’élève est francophone ou non ;
- dans quelle classe ordinaire il peut être scolarisé.

Que doit-on évaluer ?

- la capacité à comprendre et à s’exprimer à l’oral ;
- la capacité de recopier fidèlement un écrit simple ;
- la capacité de décoder : une syllabe, un mot, un texte ;
- la capacité de lire un écrit : syllabe, mot, texte ;
- la capacité d’écrire une phrase courte, bien structurée.

Quand évalue-t-on ?

le plus tôt possible après l’arrivée à l’école,les compétences acquises dans la langue d’origine seront évaluées .

En premier lieu, vous instruirez conjointement avec la famille, le traducteur, l’intervenant français langue seconde (dans la mesure du possible) la fiche d’accueil qui permettra un premier positionnement.
La fiche accueil au format traitement de texte
La fiche accueil au format pdf